Miel pur 

LE MIEL, NECTAR DES SEIGNEURS

 
 
Le miel est depuis des siècles une substance fort recherchée en Méditerranée. Jadis, une goutte de cet élixir avait la faculté d’apaiser les seigneurs, et d’éveiller des sensations amoureuses.
Pour les Egyptiens, le miel et ses productrices étaient tellement importants que l'abeille devint le symbole de la Basse Egypte.

Aujourd'hui au Maghreb, le miel est un aliment tellement prisé qu’il est synonyme de tout ce qui est sucré et bon, voire même salutaire… 

 

Eucalyptusorange ou thym, qui sont les principaux parfums de miel qu'on trouve dans le commerce. Le miel pur de thym demeure le plus prisé et le plus onéreux de tous. Le miel à base d'euphorbe vient en deuxième position, suivi par celui à base d'eucalyptus . En médecine, certains miels sont plus particulièrement recherchés en raison de propriétés particulières qui leurs sont dévolues. C’est le cas de celui qui est butiné sur l’euphorbe cactoïde, espèce endémique du sud-ouest marocain et du Sahara occidental. Ce miel qui est d’une saveur âcre est très recherché comme médicament tonifiant et réchauffant.  

 

   Le miel, l’islam et la médecine traditionnelle

Au Maroc, comme dans l’ensemble du monde islamique, le miel (laassel) a une place privilégiée. Cité dans le Coran comme bénéfique pour la santé, c’est bien sûre un alimentmais également un médicament largement utilisé dans la médecine traditionnelle à cause de ses propriétés intrinsèques qui en font une panacée capable de guérir presque tous les maux, mais également comme édulcorant pour adoucir diverses préparations.  

 

Il entre dans la confection de mets fortifiants ou aphrodisiaques. L’aliment est tout particulièrement recherché durant la période du ramadan et certains négociants l’ont bien compris si l’on se réfère aux immenses pyramides de pots de miel de différentes contenances qui s’amoncellent durant cette période à l’entrée des grandes surfaces qui commencent à l’implanter au Maroc Il fait également les délices de la pâtisserie marocaine.

 

    Le miel de Thym 

(Tazouknite) en Berbère, son usage est surtout réservé à la médecine avec des effets bénéfiques contre la toux certaines maladies respiratoires et comme régulateur du métabolisme digestif

  Il est considéré comme un cadeau de prix que l’on offre à un visiteur de marque. 
 Il est remarquable de souligner que les miels de thym ont  toujours été considérés comme exceptionnels. Un  des miels  les plus réputé de l’Antiquité, le miel du Mont Hymette était probablement un miel de thym.  

  

                      Miel d’euphorbe  

L'euphorbe résinifère (Daghmouss) en Arabe et Tikiwt en Berbère , est une plante succulente de la famille des Euphorbiacées originaire du Maroc. Sa fleure attire et nourrit les abeilles et son miel a un goût fort et prononcé et réputé pour ses vertus médicinales extraordinaires et un médicament tonifiant et réchauffant efficace contre les maux de gorge.

 

 Généralement, on retrouve sur le marché marocain 5 à 6 parfums de miel, selon le régime floral des abeilles. On distingue ainsi le miel d’eucalyptus, le miel d’oranger, le miel de lavande sauvage, le miel d’euphorbe, le miel de thym, et le « miel amer », extrait de l’arbousier.

Plus raffinés, et plus rares à obtenir, les variétés thymeuphorbe, et arbousier (utilisé pour ses vertus thérapeutiques), sont les plus chères. 
 
 
Plus au nord, la marche vous entraînera jusqu'à Argana et jusqu'au plus vieux et plus grand rucher du monde, le rucher d'Inzerki, datant du XIXe siècle. Une merveille alvéolée à flanc de montagne où chaque ruche peut produire jusqu'à 100 kilos de miel par an. Le rucher est communautaire et appartient donc à tout le village qui en tire là son unique source de revenus locale. Le miel de thym et de lavande, c'est leur or sucré bien à eux. 
 
 
 

Les secrets du miel , Maroc